Chemin de croix

Cette série de 14 tableaux + 1 sculpture
est une interprétation artistique contemporaine du chemin de croix…

Format : 30 x 61 cm – support bois.
Technique mixte : Pâte à papier issu de magazines publicitaires,
papier froissé, papier aluminium, colle, pigment, peinture acrylique, vernis…

 

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station I :

Jésus est condamné à mort

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station II :

Jésus porte sa croix

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station III :

Jésus tombe pour la première fois

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station IV :

Jésus rencontre sa mère

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station V :

Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station VI :

Véronique essuie le visage de Jésus

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station VII :

Jésus tombe une deuxième fois

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station VIII :

Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station IX :

Jésus tombe pour la troisième fois

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station X :

Jésus est dépouillé de ses vêtements

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station XI :

Jésus est cloué sur la croix

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station XII :

Jésus meurt sur la croix

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station XIII :

Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station XIV :

Le corps de Jésus est mis au tombeau

SAINTE THERESE DE LISIEUX VITRAIL

Station XV :

Dans l’attente de la résurrection

L’HISTOIRE DE CE CHEMIN DE CROIX :
2015, Un dimanche dans une boutique Emmaüs.
Je cherche des chaises et au hasard de mes déambulations, je m’immobilise devant une profusion de crucifix gisant en vrac dans une caisse entre des tasses à café sans anse, des pendules sans heure et des chaussures sans lacet.
Des Jésus au rebut, parfois dépourvus de leur croix, des Christs délogés dans l’attente d’une autre demeure.
Jésus l’itinérant était comme un larron en foire au milieu de toutes ses répliques.
Alea jacta est. J’achète le lot complet. Tous ces sujets resteront 5 ans dans la pénombre d’une autre caisse, en transit, en attente d’une inspiration artistique.
2019, un sursaut de souvenirs et d’envie. Ou est cette caisse ? Ou se cache-t-elle ? Je la retrouve entre les ombres et ténèbres de la cave.
L’idée me vient alors de repenser les 14 stations du chemin de croix. Je prends les crucifix un par un et je commence par les dépouiller de leur croix.
Le postulat de départ étant que la matière 1ère est identique pour l’interprétation des 14 tableaux… un Christ en volume avec une position identique.
Comment exprimer chaque station avec le même objet ? L’idée de la représentation artistique m’est apparue en collectant cette abondance de journaux poubellecitaires dans ma boite aux lettres.
J’allais recycler ces prospectus en pâte à papier et en drapé froissé pour guider mon Chemin de Croix.
Cette série de 14 tableaux + 1 sculpture est une interprétation artistique contemporaine du chemin de croix….
Claudine Bucourt Alias CiBi

This series of 14 paintings + 1 sculpture is a contemporary artistic interpretation of the Way of the Cross…

 THE HISTORY OF THIS WAY OF THE CROSS:

————————————

2015, one Sunday in an Emmaüs shop.

 I am looking for chairs. Randomly, as I wander around, I stop in front of a profusion of crucifixes lying untidily in a crate between handleless coffee cups, timeless clocks and shoes without laces. Discarded Jesuses, sometimes without their crosses ; ousted Christs waiting for another home. Jesus the itinerant is as thick as thieves with all his copies.

Alea jacta est. I buy the full set. All these subjects will remain for 5 years in the shadows of another crate, in transit, waiting for artistic inspiration.

 2019, a burst of memories and desires! Where is this crate? Where is it hiding? I find it between the shadows and darkness of the cellar.

 The idea then comes to me to rethink the 14 stations of the Way of the Cross. I take the crucifixes one by one and start by stripping them of their crosses. The starting point being that the raw material has to be identical for the interpretation of the 14 paintings… a Christ in volume with an identical position.

 How to express each station with the same object? The idea of this artistic representation came to me while collecting this abundance of advertising newspapers in my mailbox.

I was going to recycle these flyers into paper paste and crumpled drapery to guide my Way of the Cross…

 Claudine Bucourt, aka CiBi

 

Format: 30 x 61 cm – wooden stand.

Mixed media: paper paste from advertising magazines, crumpled paper, aluminum foil, glue, pigment, acrylic paint, varnish…